French Mangaka

Chronique Spé 01 – Mes lectures de 2020 !

La chronique de Lorelei

Coucou les koopains !

En cette fin d’année, j’ai bien envie de vous parler de quelques lectures qui ont marqué mon année 2020.

J’ai classé tous les mangas en plusieurs catégories bien spécifiques et je vais vous les présenter rapidement.

Let’s go !

Je précise ici que je ne reparlerai pas de Shaman King dans cette chronique spéciale étant donné que je lui ai dédié la chronique #2 😉

Mon coup de cœur

Titre : Chainsaw Man

Auteur(s) : Scénarisé et dessiné par Fujimoto Tatsuki

Editeur français : Kazé

Date de parution en France : 11/03/2020

Synopsis

Pour rembourser ses dettes, Denji, jeune homme dans la dèche la plus totale, est exploité en tant que Devil Hunter avec son chien-démon-tronçonneuse, « Pochita ».

Mais trahi et laissé pour mort, une étrange métamorphose lui offre la possibilité de se tirer des bas-fonds où il croupit !

Devenu surpuissant, Denji est recruté par une organisation de chasseurs de démons…

Mes impressions

Vraiment ma meilleure lecture et ma meilleure découverte de cette année ! J’ai accroché direct. Chainsaw Man ça prend aux tripes, c’est viscéral !

Nous sommes face à un shônen qui casse à merveille tous les codes du genre : un héros qui se prend pas la tête et sans grandes ambitions à part celle de mener une vie normal ce qui le rend très attachant et auquel on peut s’identifier assez facilement.

De la baston bien rythmée tout en étant extrêmement gore et bien dégueu face à des démons tous plus bizarres, puissants et dérangeants les uns que les autres. Scénaristiquement, ça tient la route de bout en bout et franchement ça faisait bien longtemps que je n’étais pas tombé sur un titre qui m’apparaît comme un sans-faute.

On est jamais au bout de nos surprises et surtout on ne sait vraiment jamais trop à quoi s’attendre quand on lit cette œuvre qualifiée très justement d’ »OVNI ».

Ce manga est là pour vous emmener sur une lecture sans grosse prise de tête… c’est drôle, violent, trash, bizarre et totalement déjanté et décomplexé. Je le qualifie donc de lecture « détente-cracra » et évidemment je vous le recommande fortement.

J’ai été attirée par la couverture

Titre : Pétales de Réincarnation

Auteur(s) : Scénarisé et dessiné par Konishi Mikihisa

Editeur français : Komikku

Date de parution en France : 09/06/2016

Synopsis

Il est temps d’éveiller le talent qui est en vous !

Avec la « branche de réincarnation », il est possible d’utiliser un talent venu tout droit d’une vie antérieure ! Celui-ci peut tout aussi bien être celui de héros, de grands hommes, ou alors, celui de meurtriers ou de despotes… Le risque est donc très élevé et on ne se prête pas au jeu à la légère… les conséquences pouvant mener au bien, ou conduire au pire désastre.

Miyamoto Musashi, Newton, Einstein, Picasso, Nightingale… Les talents des grands de ce monde ressurgissent. Le futur ne sera plus jamais le même !!

Mes impressions

Je vais pas pouvoir vous dire grand-chose car à l’heure actuelle je n’ai lu que le premier tome. Comme je l’ai dit c’est la jolie couverture argentée parsemée de tâches rouges qui a attiré mon attention et ensuite la lecture du synopsis m’a poussé à découvrir ce titre…

Une ambiance de mystère et de surnaturel avec son petit côté horreur comme il peut en exister tant d’autres dans le monde du manga… mais pourtant ce titre sort du lot grâce à son concept hyper intéressant et original : la réincarnation en personnages célèbres ayant réellement existé dans notre monde ! Une fiction qui s’ancre dans notre réalité !

Ce côté « historique » m’a immédiatement séduite et j’ai hâte d’en savoir plus et de découvrir les personnalités qui s’inscriront dans cette histoire. Une lecture que je compte bien poursuivre en 2021 !

Je me suis lancée par hasard

Titre : Heart Gear

Auteur(s) : Scénarisé et dessiné par Takaki Tsuyoshi

Editeur français : Ki-oon

Date de parution en France : 03/10/2019

Synopsis

Il y a 200 ans, une guerre planétaire a quasiment anéanti l’espèce humaine. La terre n’est plus peuplée que de machines livrées à elles-mêmes… La jeune Roue est élevée par Zett, un robot pacifique, véritable père de substitution, qui la couvre d’attentions.

Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée d’un nouveau venu, Chrome. Tout juste activé, il prend le rôle du petit frère naïf et maladroit dans leur étrange famille. Zett tente tant bien que mal de lui faire intégrer la notion d’autonomie… Pas évident pour un robot !

Tout s’accélère quand un « insane », un androïde fou, détruit Zett avant d’attaquer Roue. Pour Chrome, l’heure du choix est venue : il devient le protecteur de la fillette ! Il se révèle être un combattant surpuissant et écrase son adversaire. Heureusement, l’unité centrale de leur père adoptif est intacte : Il ne reste plus qu’à lui trouver un corps compatible… mais vers qui se tourner dans un monde vaste et plein de dangers ?

Découvrez la dernière pépite de Tsuyoshi TAKAKI, auteur de l’acclamé Black Torch ! On le savait maître de l’action, il dévoile ici son côté sensible à travers les aventures d’un duo aussi touchant que dynamique.

Le périple de la joyeuse Roue et du taciturne Chrome ne fait que commencer !

Mes impressions

Cela faisait pourtant un an que ce manga trônait dans la mangathèque sans que je n’y prête attention. Et puis finalement sur un coup de tête et étant donné que j’avais adoré Black Torch, je me suis enfin lancée dans la lecture…

Déjà j’ai été plus que ravie de retrouver la patte graphique du mangaka que j’avais tant apprécié dans son œuvre précédente.

On va dire qu’en temps normal, les histoires de science-fiction et de robots c’est pas trop mon rayon ni ma tasse de thé. Mais là il se dégage une telle humanité, une telle douceur et une telle profondeur sentimentale que je me suis totalement laissée entraîner dans l’histoire. Les personnages sont tous incroyablement expressifs et attachants, tout particulièrement Roue que je trouve juste trop mignonne. Elle est tellement pleine de vie et je comprends parfaitement Zett quand il dit qu’il adore observer les expressions et réactions de la jeune fille

Ce titre, c’est une ode à la vie, aux sentiments, aux réflexions psychologiques et philosophiques de la vie humaine et vraiment ça fait du bien de lire une histoire aussi intellectuellement réfléchie et développée… même si évidemment le côté action et danger ne sont jamais très loin !

J’aime les œuvres du mangaka et celle-ci ne fait pas exception

Titre : Demon Tune

Auteur(s) : Scénarisé et dessiné par Kodama Yuki

Editeur français : Kurokawa

Date de parution en France : 20/05/2020

Synopsis

Wizard City, la ville où tout le monde peut venir, mais où personne n’est le bienvenu. L’endroit le plus malfamé de la ville : le Club Neverland. Ceux qui tiennent à la vie savent qu’il vaut mieux rester à l’écart de ce repaire de criminels.

C’est là que la fée Fran, capturée par un gang, fait la rencontre de Koyukimaru, un jeune ninja lui aussi retenu prisonnier. Ils parviennent à s’enfuir avec à leurs trousses les pires criminels de la ville qui cherchent à mettre la main sur le Rouleau du Cataclysme dont seul Koyukimaru connaît l’emplacement.

 

Commence alors pour eux un long combat contre les ténèbres qui menacent d’engloutir Wizard City !

Mes impressions

Prenez un manga où vous intégrer des éléments surnaturel avec des monstres, des démons et autres créatures magiques que j’ai adoré dans Blood Lad, un scénario enveloppé de mystère avec une enquête haletante et passionnante du style d’ID INVADED et ajoutez maintenant un soupçon de folie et des personnages hauts en couleurs façon Hamatora… et paf !

Vous obtenez Demon Tune, la nouvelle série courte d’un de mes mangaka préféré !

Je n’ai eu aucune hésitation à commencer ce titre. Déjà pour sa patte graphique et son chara-design si agréable que j’ai appris à apprécier et reconnaître au fil des oeuvres précédentes de l’auteur, mais également pour son scénario et son intrigue qui m’ont immédiatement bien accroché et donné envie de suivre la quête de Koyukimaru, Fran et des membres du MBI.

Une série courte en 4 tomes qui ne manque pas de piquant ! Avec la quête principale du rouleau, c’est toute une aventure riche en action, en violence, en mystère et en développement émotionnel et technique qui vont rythmer au fil des tomes le périple de notre ninja en herbe. J’ai hâte de poursuivre la lecture et de connaître le dénouement de cette histoire aussi sombre que palpitante.

Clap de fin pour un manga que j’ai aimé à100%

Titre : Mob Psycho 100

Auteur(s) : Scénarisé et dessiné par ONE

Editeur français : Kurokawa

Date de parution en France : 08/06/2017

Synopsis

Un jeune garçon qui explose lorsqu’il atteint 100%

Son nom : Mob !!

Collégien aspirant à une adolescence sans histoire, le jeune Shigeo Kageyama, surnommé Mob, possède des pouvoirs psychiques, autrement dit, des super-pouvoirs !!

Que ce soient un médium charlatan ou une étrange secte religieuse, nombreux sont ceux qui vont essayer de se servir de lui, mais « quelque chose » est en train de se produire à l’intérieur de Mob !!

Préparez-vous au choc psychique !!

Mes impressions

Dire que c’est une série que j’ai suivi depuis le tout début… c’est avec un sentiment de satisfaction mêlé d’un peu de tristesse que j’ai tourné la dernière page du dernier tome de Mob Psycho 100 cette année.

Quelle histoire incroyable et quelle fin satisfaisante ! Merci ONE pour cette œuvre qui aura toujours sa petite place dans mon coeur.

Je ne vais pas vous dire que Mob Psycho 100 est le plus beau manga du monde car ce n’est pas le cas. Je peux tout à fait comprendre que certaines personnes soient rebutées par le manga rien que par son aspect graphique très particulier.

Pourtant, la patte graphique épurée et sans fioritures de ONE apporte sa petite personnalité au titre qui le rend très original et en fait une œuvre qui met avant tout l’accent sur l’expressivité et les émotions des personnages. Moi-même j’étais assez septique à cause du dessin du premier tome auquel je n’accrochai pas du tout et puis à la longue j’ai fini par faire un peu abstraction du dessin pour me concentrer sur l’histoire très bien écrite et rythmée de Shigeo et ses amis.

D’autant plus que le dessin s’affine et progresse au fil des tomes. Je peux vous garantir que c’est le jour et la nuit entre le tome 1 et le tome 16 qui est le dernier tome !

A la manière de One-Punch Man, Mob Psycho 100 est un shônen plutôt classique bien qu’il s’amuse tout de même à en casser les codes avec sa multitude de combats et son déchaînement de super-pouvoirs ainsi que son humour bien présent.

Il ne fait pas l’ombre d’un doute, que je relirai avec grand plaisir ce titre qui m’aura marqué de bien des façons grâce à son histoire, ses combats mémorables, ses surprises, ses personnages et surtout grâce à son protagoniste incroyable qu’est Shigeo, alias Mob.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur tumblr
Partager sur email
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

SUPPORT

Nous vous guidons en cas de problèmes.

PAIEMENT SÉCURISÉ

Payer en carte ou via paypal

CONTENU EXCLUSIF !

Des cadeaux et des exclusivités !

Notre société
Nous contacter

Tél : 07 66 85 36 41

Mail: contact@frenchmangaka.com

Adresse: 515 rue de Paris
76300 Sotteville-lès-Rouen

Pour nous contacter, veuillez utiliser le formulaire de contact. Nous vous proposons également de nous contacter directement suivant les informations ci-dessus.

Ⓒ 2021 Frenchmangaka – Tous droits réservés

×
×

Panier